Entrepreneuriat sacré – un retour à la voix.e du coeur

L’Entrepreneuriat Sacré est à mon sens cette opportunité à créer, à se ré-inventer, à intégrer les opposés, à œuvrer pour l’élévation des Consciences et les Transformations du Monde.

Il n’est pas pour autant nécessaire d’entreprendre dans le champ de la spiritualité ou développement personnel pour donner ce caractère “sacré” à l’entrepreneuriat.

J’ai toujours eu la conscience d’être “là pour quelque chose” et avec elle, celle qu’il était évident que je pouvais contribuer, à mon échelle, à transformer le monde. Enfant, je me souviens d’un soir où j’avais écrit une liste des points importants pour ma vie d’adulte et figurait tout en haut quelque chose comme “aider le monde à être en paix”.

 

 

Cette conscience précise ne m’a jamais quittée et a toujours été le GPS ultime de tous mes choix importants. Ce GPS, je crois qu’il est fait chez moi de la réunion de deux polarités qui peuvent sembler être contradictoires mais qui réunies ensemble, vous donnent l’ancrage de la Terre et la force du Ciel :

  • Entreprendre concrètement et quotidiennement pour créer, fabriquer, modeler, transformer la matière ;
  • Savoir que tout cela se joue dans bien plus grand que moi, un bien plus grand que moi qui me dépasse et dans lequel je peux pleinement prendre ma part.

A chaque fois que j’ai douté de moi, c’est cette conscience-là qui m’a donné confiance et m’a permis d’oser. Elle est l’ADN de mon entrepreneuriat : aller là où mon âme m’envoie pour participer à embellir le monde.

Cette reliance de deux polarités “opposées” qui, lorsqu’elles s’alchimisent l’une et l’autre, nous élève au niveau vibratoire et nous permet d’avoir un impact à un autre plan sur notre environnement, je l’appelle ENTREPRENEURIAT SACRE.

Cet entrepreneuriat sacré se construit, selon moi, pas à pas, selon quatre clefs essentielles résumées ici.

 

1/ Aimer nos peurs & nos vulnérabilités

Aucun texte alternatif pour cette image

29 avril 2013, le jour de mon pot de départ …

Sur cette photo, le rouge aux joues par l’émotion et l’intensité, je suis en plein discours devant mes presque anciens collègues de l’Université de Franche-Comté. Cette journée est un passage. Je le sais et je le sens.

Un passage du connu vers l’inconnu, du plein vers le vide.

J’ai démissionné en début d’année et préparé mon départ. Je quitte un CDI, une institution dans laquelle j’ai travaillé 6 ans, des personnes que j’ai appréciées, avec lesquelles je me suis impliquée… D’ailleurs, il y a beaucoup de joie et d’amour durant ce pot. Je quitte aussi 10 années consacrées à un domaine professionnel qui m’a façonnée, passionnée et construite durant mes études universitaires.

Je pars pour suivre mon instinct. Je pars avec la seule conviction que je suis l’appel de mon âme. Je pars avec l’élan dans le cœur de ce à quoi je désire contribuer sans aucune certitude sur la forme que cela va prendre. Je pars sans avoir demandé le droit à une année de mobilité. Je pars créer mon entreprise. Sans retour en arrière.

Je pars comme on s’élance en parapente de la montagne. Avec la crainte de tomber et la sensation merveilleuse de s’envoler au moment où nos pieds quittent la terre !

Ce jour là, en franchissant la porte de sortie, en descendant le perron, je m’envole vers ma liberté !

Sans le savoir, je pose la pierre principale à l’ADN de mon entreprise : suivre sa voix.e et s’envoler toujours plus haut.

Ce grand passage ne s’arrête pas là. Je quitte mon appartement. Je n’aurai plus de revenus pour le financer. Je range mes affaires en carton et les stocke pendant un an. Je casse mon PEL pour utiliser mes 6000 euros d’économie. Je garde des amis et une famille présents pour me soutenir et m’épauler merveilleusement.

Pendant plusieurs années, mon moteur entrepreneurial fut cette liberté. Je me disais qu’elle avait un coût qui en valait la peine, celui de m’apprendre à traverser toutes mes peurs de manque, d’isolement, de solitude. Toute cette sensation de marcher souvent sur un fil en équilibriste.

Aimer & traverser mes peurs pour mieux les transcender.

De cette journée je garde un souvenir intense dans mon corps. La sensation précise d’un instant déterminant durant lequel je me suis sentie tellement vivante et à ma place !

La peur comme chemin pour me & nous montrer la voix.e !

Ce chemin initiatique de l'{Entrepreneuriat sacré} comme je le nomme, nous invite à chaque nouvelle étape à traverser nos peurs, à les aimer, à les intégrer pour aller finalement vers notre puissance.

 

2/ Contribuer à plus grand que soi

Notre grand pourquoi & pour quoi ? Un pourquoi au-delà de nous dans l’espace et dans le temps. Un pourquoi qui existait avant nous et qui sera encore là après. Un pourquoi dont nous sommes un maillon, une cheville ouvrière, une pierre à l’édifice.

Un pourquoi en lien avec nos valeurs les plus intimes, avec ce en quoi l’on croit avec ferveur. Un pourquoi qui résonne avec ce qui nous fait vibrer et nous donne la sensation d’être vivant et à notre place. Et surtout, j’en suis persuadée, un pourquoi qui porte la couleur de notre âme.

Je crois sincèrement qu’il n’est pas nécessaire de se poser de grandes questions existentielles pour ressentir ce pourquoi. Cet endroit où dans notre corps, tout est fluide, capable d’aller de l’avant avec spontanéité, au-delà de la peur. Ce pourquoi, me semble-t-il, a à voir, avec ce que l’on s’est faire sans même savoir que nous sommes en train de le faire.

Juste être suffit.

Lorsque j’étais étudiante en classe préparatoire, épuisée par le rythme et par la charge, je peinais à garder le sens de cet engagement. Je ne me sentais pas à la hauteur, mes résultats étaient souvent en berne. Un soir d’examen oral, plutôt que de démarrer l’évaluation, mon professeur de géographie me demanda comment je me sentais, comment j’allais moralement. Puis il me répondit “Tu sais, ta présence et ton sourire font énormément de bien à la classe. Tu as ta place ici.” En cinq minutes, il venait de m’enseigner ce que je devais retenir de ces deux années d’études !

Plus tard, des collègues de travail me firent la même remarque en substance, puis des stagiaires en formation professionnelle lorsque j’animais des stages.

Il y a quelques mois, au démarrage de l’accompagnement de groupe Résonance, proposé par Céline Boura, Céline eut cette remarque qui fit écho, vingt ans plus tard, à celle de mon professeur de géographie :

Tu connectes entre elles les âmes qui avaient besoin de se retrouver.

Les uns et les autres m’ont fait comprendre que ma contribution avait quelque chose à voir avec l’Amour, le Lien, la force d’être ensemble, réunis.

Au fil des dix dernières années, j’ai assumé petit à petit d’exprimer cette contribution telle qu’elle m’apparaissait en revenant à la source.

Révélez vos talents!“, “Exprimer votre puissance“, “Tisser des liens d’Amour“.

Au fur et à mesure que je grandissais dans ma posture de femme, dans ma posture d’entrepreneure et d’accompagnante, je m’autorisais à aller plus en profondeur et en intimité dans l’expression de cette contribution.

Aucun texte alternatif pour cette image

Un voyage en Himalaya à l’été 2015 me permet de sentir concrètement dans ma chair cette énergie d’Amour inconditionnelle, cette reliance au Tout.

Ma première grossesse et ma maternité m’autorisent à incarner et à transmettre ce que je capte de la puissance féminine.

L’année 2020, ses privations et ses grands bouleversements, ainsi que la construction progressive du collectif INITIATRICES (Collectif de femmes initiatrices et entrepreneures ayant suivi la formation “Initier un cercle de femmes” que j’ai créée en 2019) me reconnectent avec ma contribution essentielle, celle qui passe par moi et est au-delà de moi :

Œuvrer à vibrer & créer ensemble, vivants, ré-unis. Ensemble, briller.

 

 

 

 

 

3/ Unifier & rendre visible l’Un.e

Revenir au cœur de la Matrice. Embrasser l’origine.

Aucun texte alternatif pour cette image

Il arrive un temps où ce qui avait besoin d’être clarifié, l’est. Alors, le plus grand défi est de se laisser voir au monde dans sa nudité, un.e et uni.e, sans fard ni masque.

Entreprendre & créer nous invite à toujours plus d’intégration, d’unification, de rassemblement de toutes nos polarités, de toutes nos divisions intérieures.

C’est en réunissant toutes ces oppositions, ces parts restées cachées, que nous incarnons au mieux notre message, que nous bâtissons notre unicité.

Rendre visible l’Un.e, c’est cesser de croire qu’il vaut mieux cloisonner les parts de nous-mêmes pour diriger notre entrepreneuriat. C’est réunir tous nos rôles et toutes nos casquettes en un seul et même flux d’Amour.

Notre monde contemporain aura tout à gagner à ce que les leaders, les créateurs, les dirigeants, les encadrants … osent cette union et cette unicité ! Celle qui s’adresse à toute notre intelligence, faite de ces multiples facettes : intellectuelle, corporelle, émotionnelle, psychique, énergétique et spirituelle.

Cette réunion de toutes les polarités est, à mon sens, un passage indispensable pour quiconque est en quête de (re)trouver sa voix.e, son axe, son X, LE SENS.

J’ai remarqué auprès de mes clientes et des femmes de ma communauté, tout comme au long de ma propre trajectoire, que nous commençons à faire de véritables sauts quantiques dans notre évolution personnelle et entrepreneuriale dès lors que nous intégrons, que nous comprenons au plus profonds de nos cellules que toutes les sphères de nos vies sont interreliées et interdépendantes les unes des autres.

Lorsque nous nous entêtons dans un domaine de vie, à vouloir en défaire les nœuds et à en surmonter les obstacles, bien souvent nous voyons le problème être renforcé. Lorsque nous lâchons l’idée d’efficacité et que nous nous concentrons sur les flux d’opportunité qui se présentent à nous, alors l’impact positif s’étend aux autres sphères de notre vie.

Car il n’existe qu’un seul et même flux d’Amour qui circule en nous et autour de nous, peu importe où en sont les nœuds.

À mon sens, l’Entrepreneuriat Sacré nous amène aujourd’hui à réunir l’être et le faire, l’artiste-créateur et l’entrepreneure en nous. L’art de tout temps, c’est ce par quoi les humains passent pour retranscrire ce qu’ils ressentent de sacré, de précieux et d’unique à l’existence et pour offrir au monde leur capacité à créer du Beau et du Bon.

{Artispreneur.e}* = celui/celle qui a les pieds bien enracinés à la terre pour bâtir et pérenniser sa contribution ET la tête reliée aux étoiles qui lui indiquent la voix.e

* définition libre et personnelle

Quelque soit l’endroit où vous vous trouvez aujourd’hui de votre entrepreneuriat, certainement que pour aller au palier suivant, pour continuer d’être encore plus aligné.e avec ce qui vibre avec votre âme, votre cœur, votre corps et vos actions concrètes, vous êtes appelé.e à faire un mouvement d’unité et de rassemblement, de dévoilement et de mise à nu.

 

4/ Incarner son leadership vibratoire

Aucun texte alternatif pour cette image

“All we need is silence.”

J’aime la définition que Robert Dilts donne du leader “celui qui crée un monde auquel les autres ont envie d’appartenir”. Et le leadership est donc la façon unique d’incarner cette vision propre du monde.

Parler de leadership vibratoire, c’est s’en remettre au pouvoir de l’Etre plus qu’à celui du Faire, à la puissance de la Présence au delà des mots.

Notre leadership vibratoire, ce qui émane de nous, c’est la synthèse & la quintessence de tout ce chemin préalable :

  • aimer nos peurs et nos vulnérabilités ;
  • contribuer à plus grand que nous ;
  • unifier et rendre visible l’Un.e.

Comme tout être vivant, nous vibrons à une certaine fréquence et c’est cette fréquence, propagée par onde vibratoire, que reçoivent nos interlocuteurs et qui les fait rentrer en résonance avec nous ou pas.

Notre leadership vibratoire, c’est ce que les autres ressentent en notre présence, lorsque l’on pose sur eux notre regard, au delà des mots et des actes.

Ainsi, au delà de ce que l’on dit, souhaite dire ou de ce que l’on fait, c’est ce que l’on vibre et donc qui l’on est et l’énergie qui émane de nous qui créent notre leadership vibratoire !

Il ne s’agit donc pas de montrer ni de démontrer mais d’in-carner (In carne, littéralement “dans la chair”).

L’incarner, c’est le vivre au quotidien dans notre chair. C’est passer de la connaissance, de la compréhension à l’être. Tout simplement.

C’est honorer, aimer, célébrer ce que j’incarne juste en étant moi-même (moi-m’aime).

Pour ma part, j’ai touché à ce que cela signifiait pour moi et en moi ces derniers mois : refaire de la place à plus de silence, à moins de bruits et donc à plus de présence.

Et cela s’est traduit par plusieurs faits qui sont autant de causes que de conséquences de cette conscience nouvelle :

  • Sortir des comparaisons vis-à-vis d’autres entrepreneures qui m’interpellent mais ne m’inspirent pas réellement. Si cela ne vibre pas vraiment en moi en découvrant leur travail et leurs propositions, alors ce n’est pas un flux d’Amour qui circule mais un flux de peur qui est à l’œuvre ;
  • Faire de la place à la rareté en investissant moins de proposition, en prenant moins d’engagements, en développant une présence sur les réseaux sociaux moindre et mieux ciblée ;
  • Poser l’intention d’une communication silencieuse, ce qui signifie pour moi “diriger par mon désir de création et ce qui vibre dans mes tripes à l’instant présent” et sans objectif d’impact ;
  • Et enfin, m’autoriser à œuvrer selon mon art : relier tout ce qui me fait vibrer et me permet d’exprimer ma sensibilité au monde et ma vision à travers le chant, la voix, la peinture, l’écriture… avec mes accompagnements pour entrepreneures. En un mot, me dévoiler !

M’autoriser à incarner mon leadership vibratoire, c’est m’autoriser à me laisser voir au monde malgré les doutes, la peur d’être mal comprise, mal jugée … Il s’agit bien de sortir de ce moteur de la peur pour rester en lien avec le moteur de l’Amour.

Quand je me laisse voir au monde, qu’est-ce que je donne avec Amour et qu’est-ce que je reçois avec Amour ?

En terme de flux d’énergie, il s’agit donc de laisser exprimer ce qui est fluide et circule de moi vers le monde depuis mon cœur (physiquement, depuis mon plexus solaire**) et de me laisser recevoir en retour la réponse énergétique.

** Le plexus solaire comme point névralgique de circulation et de redistribution des flux.

Entrepreneuriat sacré ~retour à la voix.e du coeur.

Si vous vous sentez vous aussi appelé à vivre cet {Entrepreneuriat Sacré}, à lui redonner aujourd’hui ses lettres de noblesse et à vous faire avancer là où vous n’avez pas encore osé aller, je vous invite à vivre ensemble les journées du même nom, en présentiel ou en ligne !

La prochaine aura lieu à Besançon, le 29 avril 2021.

D’avance merci pour votre accueil.

 

Partager :
Publié dans Actualité, Blog et étiqueté , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.